Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

19/05/22 | 6 h 03 min par AFP

CHINE / dirigeants chinois : toujours comprendre l’inverse de ce qu’ils annoncent

Xi Jinping promet que la Chine restera «ouverte sur le monde»

Alors que Shanghai est sous la pression du confinement, le président chinois a clarifié la volonté chinoise, invitant à conserver un équilibre entre gestion de la crise et insertion économique.

Le président chinois Xi Jinping a assuré mercredi 18 mai que la Chine resterait «ouverte sur le monde», alors que les restrictions sanitaires et notamment le confinement de Shanghai pèsent sur les entreprises étrangères.

Mercredi, le président Xi a «insisté sur le fait que la volonté de la Chine de s’ouvrir au monde ne changera pas», selon un texte lu par un ministre étranger. «La porte de la Chine s’ouvrira toujours largement sur le monde», a-t-il ajouté dans un discours diffusé par vidéo lors d’un sommet commercial.

«Environnement favorable aux affaires»

Il a également dit que la Chine «continuerait à entretenir un environnement favorable aux affaires», à la hauteur des besoins internationaux. Une manière pour le président chinois d’appeler à un «équilibre» entre la réponse à l’épidémie de Covid-19 et le développement économique. Ces paroles interviennent alors que Pékin a placé la capitale économique Shanghai sous une forme dure de confinement avec l’interdiction notamment de sortir de son appartement ou de son complexe résidentiel et des quarantaines imposées aux personnes contaminées.

La Chine ne montre aucune volonté d’assouplir sa politique dite du Zéro-Covid, malgré le coût économique pour les commerces, le tourisme, les ventes de voitures et les conséquences sur le taux de chômage. Et il y a quelques jours encore, les règles limitant les sorties du territoire ont été renouvelées à l’encontre des citoyens chinois.

Dans une étude publiée récemment, la chambre de commerce allemande a montré que seul un petit nombre d’entreprises avaient pu reprendre leur activité, tandis que les personnels étrangers prévoyaient de plus en plus de quitter le pays pour fuir les restrictions. La plupart des étrangers sont interdits d’entrée en Chine depuis le printemps 2020.