Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

15/12/21 | 3 h 56 min par Sébastien Berriot

DROITS DE L’HOMME EN CHINE : ENFIN, l’UE et la France sortent de la léthargie du SILENCE…!

L’ambassade de France à Pékin. © Maxppp / ROLEX DELA PENA/EPA

Droits de l’homme en Chine : l’ambassade de France publie des critiques de l’UE sur Weibo sans être censurée

Les termes sont très peu diplomatiques. Sur Weibo, le Twitter chinois, l’ambassade de France à Pékin a publié un communiqué de la Délégation de l’Union européenne qui s’en prend de façon très virulente à la politique de la Chine en matière de droits de l’homme. Il n’a pas été censuré par les autorités.

L’affaire remonte au 10 décembre dernier. À cette date, tous les ans, la Délégation de l’Union européenne à Pékin organise une réception lors de la journée internationale des droits de l’Homme. C’est à cette occasion que l’ambassade de France poste le même jour sur son compte Weibo, le Twitter chinois, un communiqué rédigé par la Délégation de l’Union européenne à Pékin. Un texte très osé qui critique de façon ouverte la politique des droits de l’homme de la Chine.

Le communiqué salue d’abord les efforts de Pékin en matière de lutte contre la pauvreté ou encore dans l’éducation, mais le ton change rapidement : le texte est ensuite rempli de mots tabous et de sujets ultra-sensibles, comme la répression au Xinjiang, la planification familiale et le travail forcés chez les Ouïghours ou encore les détentions arbitraires de journalistes.

Bombe diplomatique

Ce communiqué fait ainsi office de bombe diplomatique. La politique de la Chine est montrée du doigt de manière très virulente. Mais le plus étonnant est que, quatre jours après la publication de ce communiqué, rien n’a été censuré. Même les mots normalement bannis des réseaux sociaux chinois n’ont pas été supprimés. La publication a reçu plus de 62 000 « J’aime » avec de très nombreux commentaires critiques à l’égard de la France. Plusieurs internautes rappellent par exemple les massacres commis en Algérie par les Français. Certains commentaires remercient tout de même l’ambassade, qualifiée de « phare sur Weibo ».

Les internautes, d’une manière générale, se montrent très étonnés de cette liberté de ton sans réaction des autorités chinoises et se demandent pourquoi la censure n’a pas fonctionné. Ce n’est pas la première fois que l’ambassade de France utilise le réseau social chinois pour dire ses quatre vérités à la Chine. Le mois dernier, elle avait publié un message pour exprimer sa préoccupation sur le sort de la joueuse de tennis Peng Shuai.

 

+ Vues