Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

28/06/21 | 16 h 51 min par Déposé par Tibet Bureau Genève

GENEVE / ONU / CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME : Les Tibétains de Suisse et du Liechtenstein exhortent l’ONU à tenir la Chine responsable du génocide au Tibet

Le représentant Chhimey Rigzen s’adressant au rassemblement de la communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein devant l’ONU le 25 juin 2021.

Genève : Lors d’une manifestation organisée parallèlement à la 47 session ordinaire du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, la Communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein a soumis un appel en cinq points à l’ONU qui comprend des appels à mettre fin au génocide culturel de la Chine au Tibet, son ingérence dans les croyances et traditions religieuses tibétaines, entre autres.

La manifestation a eu lieu ce vendredi devant le Bureau des droits de l’homme de l’ONU.

Après avoir observé une minute de silence en hommage et à la mémoire des Tibétains qui ont perdu la vie sous le régime de la communauté chinoise, les membres de la communauté ont brandi des pancartes et scandé des slogans contre la détérioration de la situation des droits humains et des décennies d’oppression du PCC au Tibet. 

Le représentant du Bureau du Tibet à Genève, Chhimey Rigzen, s’adressant à l’assemblée a réitéré les efforts du Bureau du Tibet pour intégrer l’agenda du Tibet dans les mécanismes de protection des droits humains des Nations Unies. Le représentant a exhorté tous les Tibétains à assumer la responsabilité d’initier et de participer au mouvement de liberté tibétain, car les Tibétains sont contraints de quitter « le pays pour des raisons politiques, et non en raison de catastrophes naturelles ». Jusqu’à ce qu’une solution pacifique et durable soit trouvée, le mouvement pour la paix, la liberté et la justice au Tibet doit rester vivant, a ajouté le représentant Chhimey.

La communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein se sont réunis devant le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies à Genève pour protester contre les violations continues des droits de l’homme par la Chine au Tibet, le 25 juin 2021.

Les présidentes de la communauté tibétaine, de l’Organisation des femmes tibétaines en Suisse, de l’Association des jeunes tibétains en Europe et le représentant de la section francophone de l’Association d’amitié Suisse-Tibétaine ont également pris la parole. 

En fin de journée,  le président de la communauté Karma Choekyi accompagné du personnel du Tibet Bureau Genève Kalden Tsomo a rencontré un représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et a soumis une lettre d’appel de quatre pages adressée à Mme Michelle. Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

La lettre d’appel appelait l’ONU à :

  1. Briser le silence sur le Tibet et parler des violations flagrantes des droits humains au Tibet ; 
  2. Exhorter la Chine à mettre fin au génocide culturel en cours au Tibet ;
  3. Exhorter la Chine à cesser de s’ingérer dans les croyances et traditions religieuses des Tibétains pour libérer le 11 e  Panchen Lama Gedhun Choekyi Nyima du Tibet et partager ses allées et venues ;
  4. Exhortez la Chine à mettre fin à la torture et à la détention arbitraire des Tibétains et à libérer les prisonniers politiques tibétains ;
  5.  Et pour arrêter la réinstallation forcée des nomades tibétains et les camps de travaux forcés militarisés au Tibet.

Plus tôt cette semaine, le Canada a fait une déclaration conjointe interrégionale au nom de 44 pays exprimant de graves préoccupations concernant les violations des droits humains au Tibet, au Turkestan oriental [Ch : Xinjiang] et à Hong Kong. De même, 12 experts de l’ONU ont exprimé de sérieuses inquiétudes concernant les informations faisant état de prélèvements forcés d’organes par la Chine ciblant des Tibétains, des Ouïghours, des pratiquants de Falun Gong, des musulmans, des chrétiens et d’autres détenus qui sont souvent arrêtés arbitrairement, dans un communiqué de presse publié plus tôt ce mois-ci. 

– Déposé par Tibet Bureau Genève

Des membres de la communauté appellent l’ONU à rendre la Chine responsable des violations des droits de l’homme.

 illustrations : La Communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein manifeste devant le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies pour protester contre la Chine.