Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

04/11/21 | 9 h 12 min par Le Dauphiné

PEKIN / JO 2022 : Des athlètes montent au créneau pour boycotter les JO d’hiver de Pékin

« Je souhaite que mon pays boycotte les Jeux olympiques de Pékin » : le coup de gueule de Sébastian Samuelsson

A trois mois de l’ouverture des Jeux olympiques de Pékin le 4 février prochain, les athlètes sont de plus en plus nombreux à monter au créneau contre l’organisation de la quinzaine en Chine. Dernier en date : le biathlète Sébastian Samuelsson.

C’est un coup de gueule qui pourrait appeler d’autres prises de position. Alors que les Jeux Olympiques de Pékin doivent s’ouvrir le 4 février dans le Nid d’Oiseau de Pékin, Sébastian Samuelsson a pris position contre l’organisation des JO en Chine. « J’ai perdu toute confiance dans le CIO depuis longtemps », prévient le biathlète suédois dans un entretien à la SVT. Certes ce n’est pas à eux de changer la politique chinoise mais ils ont obtenu les JO grâce à eux et ce n’est pas possible de continuer comme cela. On ne peut pas attribuer un tel évènement à une dictature. Je souhaite que nous restions à la maison en février et j’espère que mon pays boycottera ces JO car ce pays ne respecte pas les valeurs olympiques. »

Samuelsson affiche également sa déception de ne pas avoir vu la candidature de Stockholm retenue à l’époque par le CIO. « Stockholm avait présenté un projet durable pour les JO 2026 mais encore une fois le CIO a choisi autre chose » a conclu le biathlète.

Samuelsson n’est pas le premier biathlète à monter au créneau. Au printemps dernier, sa compatriote Hanna Oeberg avait également affiché sa position : « J’aurais préféré disputer les Jeux olympiques dans un autre pays », soufflait la championne olympique de l’individuel.

 

Sebastian Samuelsson, né le  à Katrineholm, est un biathlète suédois, double médaillé olympique en 2018 (médaillé d’or avec la Suède en relais masculin, et deuxième de la poursuite en individuel) à l’âge de 20 ans. Il remporte sa première victoire en Coupe du monde lors de la saison 2020-2021 à Kontiolahti, puis devient lors de la même saison vice-champion du monde de la poursuite à Pokljuka.

L’éditeur-libraire suédois GUI MINHAI condamné par Pékin à 10 ans de prison pour «  diffusion d’informations classées »

Le Monde du 25 février 2020 : https://www.lemonde.fr/international/article/2020/02/25/chine-l-editeur-suedois-gui-minhai-condamne-a-dix-ans-de-prison_6030705_3210.html

En 2021, la Suède a fermé tous ces instituts Confucius.

+ Vues