Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

30/10/15 | 12 h 17 min

Les démolitions autour du lac Kokonor laissent plus de 900 Tibétains sans domicile.

Kokonor

Rappel sur ce sujet 

Destruction de plus de 300 maisons et magasins près du lac Qinghai

mardi 27 octobre 2015 par Monique Dorizon , Rédaction

Les autorités de la Province du Qinghai s’en sont pris à un village tibétain situé en bordure du lac Qinghai, démolissant plus de 300 maisons privées et des magasins, battant et détenant des habitants de la région qui ont résisté aux travaux de démolition. L’assaut sur le village de Trelnak [1] a commencé le 16 octobre 2015. « Jusqu’à présent, environ 300 maisons appartenant à des Tibétains ont été détruites, et la démolition est toujours en cours« , rapporte une source, parlant sous condition d’anonymat. « Dans l’agitation, cinq nomades tibétains ont été arrêtés et battus, mais ont été libérés plus tard« , poursuit la même source, en nommant deux couples mariés qui avaient tenté de récupérer leurs biens personnels dans les ruines de leurs maisons et un homme âgé, menacé d’une arme par la police et placé en détention. « Le 19 octobre Lhachen Kyab et son épouse Dobe et Yangmo Kyab et son mari Jampel, ont souhaité retourner chez eux, mais la police ne leur a pas permis« . « Au lieu de cela, ils ont été sévèrement battus et détenus pendant deux heures avant d’être libérés« . La police a ensuite menacé un autre Tibétain, Luthar Kyab, 60 ans, en pointant un fusil sur son visage avant de l’emmener. « Il a été retrouvé plus tard dans un hôpital« . La démolition à Trelnak a commencé le 16 octobre et le 17, « quand un groupe de fonctionnaires chinois et la police sont arrivés et ont démoli 30 structures construites par les Tibétains comme étant des logements et des lieux commerciaux autour du lac Qinghai« , a dit la source. Les structures ont été financées par des prêts personnels et ont été construites avec des tôles, des magasins ont été installés pour répondre aux touristes et aux pèlerins qui visitent le lac. « Les autorités ont accusé les Tibétains de pollution et de surpeuplement dans la zone autour du lac, et ont donc pris des mesures pour détruire les magasins et les maisons« , a-t-il dit, ajoutant : « Maintenant, les propriétaires se retrouvent sans aucune source de revenu supplémentaire« . La campagne contre Trelnak fait suite à des incidents similaires survenus en mai lors desquels des logements temporaires jugés « illégaux » par les autorités avaient été démolis dans les villages de Chabcha et Mangra (Guinan). Sources : Radio Free Asia, 21 octobre 2015.
]]>

+ Vues