Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

10/04/16 | 10 h 28 min par GILLES PROULX

Les vacances approchent : envie de découvrir le Tibet ?…

Potala

Le Tibet sous la botte chinoise À Lhassa, en franchissant les portes du Pothala, l’ancien palais du dalaï-lama, on entre dans un monde de prières. Prières qui n’exaucent pas les vœux de ce pieux peuple ­tibétain. Dans un couloir, j’aborde un Tibétain, qui parle dans un bon anglais, et qui me confie en avoir assez de l’occupation chinoise. Le palais est divisé en deux sections, une blanche et une rouge. La blanche était la résidence du dalaï-lama. La rouge logeait jusqu’à 400 moines. Il y a déjà eu 10 000 moines vivant aux abords du ­palais. Pékin, qui envoie des colons arrogants qui aiment se croire supérieurs aux ­indigènes tibétains, a compris que sa conquête a une valeur touristique. Le ­régime communiste a cessé de raser des monuments bouddhistes. Est-ce une consolation? Au cours d’une seconde visite en 2012, le Pothala était désormais vidé totalement de ses moines. Les guides étaient tous chinois, et chargés de nous communiquer la ­version officielle de Pékin. Les Chinois aiment se présenter en ­«libérateurs» du Tibet… Une propagande grossière. En réalité, les Tibétains ­croulent sous le labeur et utilisent encore le yak comme moyen de traction. Pas étonnant que des militants pro-Tibet ­chahutent les officiels chinois en voyage à l’étranger. La force du régime Dans les hôtels où les touristes logent, il n’y a pas de micros cachés… parce qu’on ne prend même pas la peine de les ­cacher! Le régime communiste veut que vous vous sachiez épiés en permanence pour vous intimider. Maintenant que la Chine vide Lhassa de ses moines, ces derniers sont entassés dans un monastère de haute montagne. Ce peuple se meurt, et le monde entier s’en moque. Et tout ça pourquoi? Mao pensait trouver du pétrole au Tibet. Il n’y en a pas. La Chine est restée pour le bois et le potentiel hydroélectrique. Mais c’est surtout pour le plaisir de soumettre un peuple plus faible que le géant asiatique s’entête. De la Chine au Tibet, je garderai toujours le souvenir de ce soldat à peine adulte qui venait nous narguer, pour nous montrer sa supériorité, et essayer d’extirper des pots de vin et des cigarettes. De crainte d’aller en prison, nous nous sommes humiliés à lui donner un paquet de Marlboro… sans quoi il nous l’aurait fait payer. C’est beau, hein? Quelques images significatives …qui nous parviennent via facebook … https://www.facebook.com/rewo1959/posts/226845601007342?pnref=story]]>

+ Vues