Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

30/12/21 | 14 h 31 min par RFI

NICARAGUA : la Chine saisie l’AMBASSADE DE TAÏWAN après la rupture des relations diplomatiques avec TAÏWAN

Le président nicaraguayen Daniel Ortega. AP – Alfredo Zuniga

Au Nicaragua, l’ancienne ambassade de Taïwan saisie au profit de la Chine

Les autorités taïwanaises dont les diplomates ont quitté le Nicaragua après la rupture des relations par Managua dénoncent « une occupation illégale ».

Le gouvernement nicaraguayen avait rompu les relations avec Taïwan le 10 décembre dernier au profit de la Chine. Les diplomates taïwanais n’avaient que 14 jours pour quitter le pays, un délai très court selon les pratiques internationales.

Taïwan a alors décidé de faire don des locaux de son ambassade à l’Église catholique du Nicaragua, connue pour son attitude critique à l’égard du régime de Daniel Ortega. Mais dimanche 26 décembre, ce dernier a annoncé avoir confisqué le bâtiment situé dans un quartier huppé de Managua, et l’avoir offert à la Chine.

Les précédents du Costa Rica et du Salvador

Cette décision a provoqué l’ire du gouvernement taïwanais qui dénonce « une occupation illégale ». Une position soutenue par des experts qui estiment qu’une mission diplomatique forcée de quitter un pays a évidemment le droit de vendre ou de faire don de ses biens à qui elle le souhaite.

Il y a des précédents dans la région : lorsqu’en 2007 et en 2017 le Costa Rica et le Salvador avaient rompu leurs relations avec Taipei, les deux pays avaient respecté le droit de Taïwan à liquider ses biens.