Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

30/01/21 | 15 h 26 min par French Xinhuanet

PARIS / PEKIN : Emmanuel BONNE de l’Elysée, le discret « Sherpa »* français est-il l’obligé discret de Xi ?

La Chine et la France promouvront la ratification de l’accord d’investissement Chine-UE.

BEIJING, 30 janvier (Xinhua) — La Chine et la France ont convenu vendredi que l’achèvement des négociations sur l’Accord d’investissement Chine-UE avait donné de bons résultats, illustrant la volonté de promouvoir le travail de suivi, tel que la ratification.

Cette conclusion a été atteinte par Wang Yi, conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, et Emmanuel Bonne, conseiller diplomatique du président français, alors qu’ils coprésidaient le 21e Dialogue stratégique Chine-France.

Selon M. Wang, la Chine et la France doivent continuer à faire plein usage du mécanisme de dialogue sous la direction stratégique des chefs d’Etat des deux pays afin de faire avancer le développement des relations sino-françaises.

Les deux pays doivent consolider la confiance mutuelle stratégique, renforcer la stabilité et la prévisibilité du bilatéralisme et injecter plus d’énergie positive dans un monde incertain, a indiqué M. Wang, appelant les deux parties à renforcer la coopération d’innovation dans le domaine de l’énergie nouvelle et l’économie numérique.

Notant que l’adhésion à l’autonomie stratégique était dans l’intérêt à long terme des pays de l’UE, M. Wang a indiqué que la Chine et l’UE devaient continuer à défendre le multilatéralisme et à promouvoir la formation d’un plus grand consensus international. Il a appelé les deux pays à être vigilants face au pseudo-multilatéralisme.

  1. Bonne a pour sa part déclaré que la France souhaitait renforcer la communication et la coordination avec la Chine sur les questions régionales et mondiales majeures, telles que la coopération en matière de vaccins, le changement climatique et la biodiversité.

La France soutient une coopération de haut niveau entre l’UE et la Chine et est disposée à continuer de travailler avec la Chine pour faire avancer le partenariat stratégique global UE-Chine, a-t-il poursuivi.

*