Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

14/03/22 | 8 h 38 min par Denis Fainsilber

ROUTES DE LA SOIE FERROVIAIRE DE XI : Vladimir POUTINE par sa guerre en UKRAINE condamne le grand projet de Xi

L’invasion de l’Ukraine par la Russie vient de faire une nouvelle victime collatérale : la route de la soie ferroviaire. Les 11.000 kilomètres de rails permettent à de longs convois de conteneurs de relier la Chine à l’Europe au prix d’une bonne vingtaine de jours de voyage. Le trafic était depuis quelques années en plein essor. Les principaux itinéraires passent par le Kazakhstan, la Russie puis la Biélorussie, et sont donc épargnés par la guerre sur le sol d’Ukraine. Seulement, les récentes sanctions imposées par les Européens aux entreprises étatiques russes rendent la situation intenable.

« Nous avons décidé de suspendre le service. Nous ne prenons plus de commandes dans les deux sens du parcours jusqu’à nouvel ordre », explique aux « Echos » un opérateur européen. Celui-ci proposait à ses clients des trains complets comme des wagons isolés sur ce long parcours. « On va gérer au mieux ce qui est déjà lancé. De toute manière, les clients chargeurs eux-mêmes ne tiennent pas à prendre des risques avec leur marchandise. Les Russes pourraient très bien la réquisitionner et bloquer les trains, créant une situation de risque supplémentaire », ajoute-t-il. D’autres sources observent qu’à ce stade, les opérateurs chinois ne sont pas concernés par les sanctions.