Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

30/09/16 | 13 h 55 min

KIRTI ( TIBET ) : Jangkho, moine emprisonné pour avoir divulgué des informations sur le Tibet, libéré après 7 années et 6 mois de prison.

». » « Le 2 avril 2009, accusé de crimes séparatistes et d’avoir révélé des secrets d’État, il écopa d’une peine de six ans. » Lors de sa sortie de prison, les autorités pénitentiaires chinoises publièrent un avis disant « Jangkho a servi 7 ans et 6 mois de prison. » À sa libération Jangkho fut accueilli par sa famille et les villageois. Il fut accueilli par ses frères et sœurs cadets ainsi que par ses parents qui ont fêté leur 80 é anniversaire cette année, et  qui  tous étaient très inquiets pour lui depuis le début de son emprisonnement. Depuis 2009, 144 Tibétains se sont auto-immolés pour protester contre la politique répressive du Gouvernement chinois à leur encontre et à l’encontre du Tibet ; sur ces 144 immolations 122 furent mortelles et les 22 restants sont, soit portés disparus, soit souffrant de brûlures graves. Un nombre certain de ces immolations eurent lieu dans la région de Ngaba et la majorité furent celles de moines de Kirti. Le cri unanime des Tibétains qui se sont auto immolés appelle au retour de sa Sainteté le Dalaï Lama et à la liberté pour le peuple Tibétain. La plupart des régions du Tibet subissent des répressions constantes depuis maintenant six décennies et sont soumises à des contrôles et restrictions renforcés que la Chine qualifie de « libération pacifique ». Mais la réalité que vivent et décrivent les Tibétains est toute autre : exclus des positions de pouvoir et emprisonnés. Traduction Brice BAILLIF pour France Tibet]]>