Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » « Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre
Le 13 avril 2022 à PARIS La Défense Toit de la Grande Arche

« Hymne à la beauté » jusqu’au 30 novembre

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard expose en photos sa conception de la beauté

Intitulée « Hymne à la beauté », cette présentation à La Défense à Paris, rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde

Article rédigé par

France Télévisions  Rédaction Culture
Publié 
 Temps de lecture : 1 min.
 Le moine bouddhiste Matthieu Ricard, traducteur en France du Dalai Lama, en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Des portraits aux couleurs vives d’enfants et de vieillards rieurs ou des natures sauvages : avec la beauté pour fil conducteur, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, interprète français du dalaï lama, expose jusqu’au 30 novembre des photographies à La Défense près de Paris.

Beauté ultime

« C’est la première fois qu’il a une grosse exposition photo comme ça », explique à l’AFP Corinne de Conti, directrice du Toit de la Grande Arche de La Défense (ouest de Paris), où sont présentées en grand format des oeuvres qui « méritent de la grandeur« . Intitulée Hymne à la beauté, cette présentation rassemble des scènes de vie et des paysages photographiés en différents endroits du monde – Islande, Népal, Océan Pacifique, Patagonie – et met en lumière une conception de la beauté que Matthieu Ricard partage sous quatre aspects: l’humain, le spirituel, l’altruisme et la nature.

Des clichés témoignant d’une « beauté ultime, dont on se souvient, qui nous imprègne » et qui lui a servi de critère de sélection pour réunir ces 151 oeuvres, selon Corinne de Conti. Cette exposition est aussi un moyen pour Matthieu Ricard, défenseur des causes animale et écologique, d’encourager « à agir pour faire face au plus grand et urgent défi du XXIe siècle, celui de la crise environnementale« , a-t-il expliqué à l’AFP.

 « Se relaxer, respirer et méditer »

En harmonie avec ses valeurs bouddhistes, l’exposition propose aux visiteurs de prendre place sur des grands poufs disposés au sol au milieu de galerie, tout près d’une étiquette invitant à « se relaxer, respirer et méditer« . Elle présente aussi les personnalités ayant marqué son parcours, comme Dilgo Khyentsé Rinpoché, ancien grand maître du bouddhisme tibétain, et Drouk-kar Tsho, jeune tibétaine dont le visage est devenu le symbole de l’association Karuna-Shechen. Cette dernière, fondée par Matthieu Ricard, met en oeuvre des projets humanitaires au Népal, au Tibet et en Inde.

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>