Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>
Accueil » Agenda » Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude
Le 10 septembre 2015 à Bourges

Mandala par des moines tibétains du Ladakh, au profit d’une école à 3300m d’altitude

Des moines tibétains en visite pour recueillir des fonds au profit d’enfants

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… - Photo Philippe Delouzilière

Outre le spectacle de demain, les moines, toute cette semaine, participent à diverses animations (confection d’un Mandala Kalachakra (support de méditation), atelier de calligraphie… – Photo Philippe Delouzilière

Six moines tibétains sont en France sous double parrainage. Ils donnent demain un spectacle traditionnel au profit de leur œuvre humanitaire.

L’association Culture tibétaine de Nîmes, présidée par Aimée Fages, organise pour la seconde fois une grande tournée à vocation humanitaire en France pour six moines tibétains et leur traductrice arrivés en France en août. Cette tournée est destinée à recueillir des fonds pour contribuer à poursuivre la construction commencée en 2010 de l’Institut bouddhiste de Ngari, à Saboo, village situé à 4.000 mètres d’altitude, près de Leh, capitale du Ladakh (région du nord de l’Inde, près du Cachemire) de l’Institut bouddhiste de Ngari.

Bourges fait partie des treize villes visitées durant la tournée qui dure trois mois et se poursuivra jusqu’au 6 novembre, Angers étant la prochaine étape après Bourges.

À Bourges, les moines resteront jusqu’au 8 septembre. Ils ont répondu à l’invitation de l’association d’Aide au Tibet et aux peuples de l’Himalaya SolHimal Bourges, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Culture tibétaine.

« Nos deux associations avec celle d’Aimée Fages ont, si l’on peut dire, perdu leur étiquette respective pour se consacrer et oeuvrer ensemble au projet porté par les moines que nous avons rencontré l’an dernier au Ladakh, dans le cadre de nos activités. L’an passé nous étions allés au Ladakh pour y installer des panneaux solaires et des purificateurs d’eau. Nous avons pu juger sur place de la réalité de ce projet » a expliqué Jean-Marc Margot, président de SolHimal. Ce projet est né à l’initiative d’un maître tibétain, le Dawa Lama, qui s’est tué en voiture au retour de l’anniversaire de sa sainteté le Daïla Lama. Son successeur a alors sollicité mon aide pour l’aider à poursuivre le projet » a précisé Aimé Fages.

Les moines ont été accueillis à leur arrivée, par le vice-président du Conseil général Jean-Pierre Saulnier dans la salle du Duc-Jean. C’est dans cette salle de l’Hôtel du département que les moines donneront aujourd’hui un spectacle exceptionnel (*) de chants sacrés et danses du Tibet pour recueillir des fonds pour leur projet humanitaire éducatif. « Jean-Pierre Saulnier a dit aux moines combien le conseil général était attaché aux solidarités et oeuvres humanitaires comme la leur ».

Pratique. Chants et danses du Tibet, salle du Duc-Jean (conseil général) demain à 18 h 30. Tarif 15 euros (s’enquérir des places encore disponibles au 06.43.04.42.02 (heures des repas), ainsi que pour les animations de la semaine.

Philippe Delouzilière
Bourges

+ Vues

    'post', 'meta_key' => 'wpb_post_views_count', 'orderby' => 'meta_value_num', 'order' => 'DESC') ); ?>