Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

24/06/21 | 0 h 25 min par France-Tibet

PAU, 4 juin 2021 : Monsieur Bayrou aurait-il choisi la dictature ?

 

PAU, « Capitale humaine » , ce vendredi 4 juin 2021 : le ciel est bas comme jamais, une journée détestable s’annonce, nous obligeant à marcher tête baissée. Les larmes du ciel ruissèlent sur le Boulevard des Pyrénées, le gris est au rendez-vous, effaçant toutes couleurs, même celles des drapeaux imbibés d’eau, alourdis, spontanément tombés en berne à l’unisson…

Cependant parmi ces drapeaux, l’un n’aurait-il pas dû être enlevé, par moralité, par décence…par obligation ? Devinez ?

Monsieur François BAYROU, commanditaire de cette exhibition d’oriflammes, Président d’un mouvement dont il déclare que « les valeurs sont celles de l’Humanisme qui place l’Homme au centre de l’action » , aurait-il donc choisi son camp en exposant ce drapeau de la République Populaire de Chine ?

A Pau, ce 4 juin 2021, Monsieur François BAYROU aurait donc fait fi de la commémoration du Massacre du 4 juin 1989, Place Tian’anmen à Pékin, massacre qui a balayé les prémices de la révolution démocratique engagée par HU YAOBANG et quelques autres membres du PCC. Révolution finalement réprimée dans une horreur sanglante par les chars de l’Armée Populaire, dite de « Libération » . Chars aux ordres du cacique, écrasant vivants et sans retenue ces jeunes révolutionnaires de 1989. Le nombre de ces martyrs reste toujours inconnu, 32 ans plus tard.

François Bayrou aurait-il oublié ou sciemment ignoré cet anniversaire, glissant sous le tapis le souvenir de ces événements tragiques, anticipant peut-être même des critiques de Pékin ?

A Hongkong, ce 4 juin 2021, et « en même temps » , CHOW HANG-tung, avocate de 37 ans, ose braver l’interdiction imposée par Pékin, manifeste dans le parc Victoria : immédiatement arrêtée.

A Hongkong, quasi le même jour, procès à huit-clos de 47 démocrates inculpés pour « subversion »  et parmi eux le jeune JOSHUA WONG, initiateur des premiers mouvements pro-démocrates, fondateur du groupe Scholarism.

JIMMY LAÏ,  patron de presse d’APPLE DAILY est condamné à 20 mois de prison pour avoir pris part à trois manifestations pro-démocrates « non-autorisées » . Nous apprenons ce 17 juin que JIMMY LAI fait maintenant face à six autres procédures qui peuvent lui valoir la prison à vie, prison dont nous connaissons tous l’issue.

Ce 17 juin 2021 aussi, cinq cadres dirigeants d’APPLE DAILY sont arrêtés pour « collusion avec des forces étrangères » , crime passible de la réclusion à perpétuité :

Ryan Law, Cheung Kim-hung, Royston ChowChan Pui-man et Cheung Chi-wai, respectivement rédacteur en chef, directeur général, directeur des opérations, éditeur adjoint et directeur d’Apple Daily Digital.

En France, « en même temps » et dans d’autres démocraties, des citoyens conscients et engagés, ont conservé la détermination de ne pas laisser sombrer dans l’oubli ces martyrs du PCC.

Saluons ces journalistes :

Pierre Antoine DONNET, le 29 mai 2021 dans Asialist[i] écrit :

« A Hongkong, à Macao, le souvenir interdit » sous l’improbable prétexte de crise du covid !

Valentin CEBRON, ce 4 juin 2021, dans la Croix[ii], constate aussi qu’à Hongkong : « La jeunesse est réprimée mais pas résignée » , rappelant au passage :  « qu’une fois que vous êtes sur la liste noire, vous êtes traqué à vie  » .

A Paris,  « en même temps «  des citoyens défenseurs des Droits fondamentaux se sont rassemblés, à Paris/Beaubourg, à l’appel de Marie HOLZMAN et des associations Solidarité-Chine, Amnesty International et ECPM – Ensemble Contre la Peine de Mort – La commémoration s’est poursuivie à la Cartoucherie de Vincennes avec Ariane Mnouchkine pour un hommage à LIU XIAOBO, Prix Nobel de la Paix, lui-aussi martyr du PCC.

En France, « en même temps  »  encore et toujours….le silence de l’ensemble de la classe politique, tous bords confondus est impressionnant.

Devons-nous considérer nos élus comme des obligés de Pékin ?

Seraient-ils des victimes, conscientes ou inconscientes, du terrorisme intellectuel et moral imposé par la diplomatie chinoise multiforme : diplomaties du panda, de la dette, des masques, du vaccin…

En Angleterre, au G7, « en même temps » , les dirigeants ont accusé Pékin de ne pas « respecter les droits humains et libertés fondamentales de la minorité ouïghoure au Xinjiang et un degré important d’autonomie à Hongkong » , tout en demandant une enquête plus poussée de l’organisation Mondiale de la Santé sur l’origine du Covid-19.

 Pékin frappe quand il veut, Pékin frappe où il veut, Pékin frappe comme il veut…

Cette désaffection de nos dirigeants nous remet en mémoire ces paroles du Général de Gaulle après la tristement mémorable déconfiture de juin 1940 :

 » Autant de bassesses, autant de lâchetés, autant de déshonneurs… »

En conclusion, rappelons notre article du 4 mai 2021[iii] paru dans Alternatives Pyrénées :

« Entre démocratie et dictature, il faut choisir !  » .

L’histoire et l’actualité se rejoignent.

La question reste posée : Monsieur Bayrou, quel est donc votre choix ?

 

M.R. et PéCé, pour France-Tibet

                                                                                        Pau le 18 juin 2021

Illustration : photo France-Tibet le 4 juin 2021 à PAU, Boulevard des Pyrénées

* « Élégies du 4 juin 1989 » de LIU XIAOBO, Collection Bleu de Chine Gallimard[iv] : Surtout connu comme essayiste, critique et combattant pour les droits de l’homme, Liu Xiaobo est un poète à découvrir…

…Liu Xiaobo a choisi de maintenir à sa manière le souvenir du 4 Juin, en rédigeant, à chaque anniversaire de l’événement, un poème à la mémoire des «disparus de l’injustice». Rédigé sur vingt ans, en prison comme en liberté surveillée, l’ensemble de ces vingt élégies ne constitue pas seulement la mémoire d’un monde réduit à l’amnésie, la conscience d’un monde sans conscience, mais un hommage d’une intensité poignante à l’égard des oubliés, des sans-voix.

 Publié sur le site Alternatives Pyrénées le 18 juin 2021 :  https://alternatives-pyrenees.com/2021/06/18/pau-4-juin-2021-monsieur-bayrou-aurait-il-choisi-la-dictature/

[i] https://asialyst.com/fr/2021/05/29/chine-massacre-4-juin-1989-realite-oubliee/

[ii] https://www.la-croix.com/Monde/Hong-Kong-comment-regime-chinois-veut-faire-tomber-Tian-An-Men-loubli-2021-06-04-1201159378

[iii] https://alternatives-pyrenees.com/2021/05/04/entre-democratie-et-dictature-il-faut-choisir/

[iv] http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bleu-de-Chine/Elegies-du-4-Juin

La Cartoucherie Théâtre du Soleil le 4 juin 2021 "chaise vide" - "Kong Yisi" Marie Holzman et Wang Keping

La Cartoucherie, Théâtre du Soleil le 4 juin 2021 « chaise vide » – « Kong Yisi » Marie Holzman et Wang Keping

Dernières Nouvelles d’Alsace : L’association « Liberté au Tibet » manifeste à Colmar en souvenir du massacre de la Place Tian’anmen