article de rfa.org, lien original ici

Une jeune femme battue et condamnée à la prison
07-09-2012

La Cour de justice chinoise a condamné une adolescente qui a appelé à la liberté du Tibet.



Courtesy of a citizen journalist,Jigme Dolma in an undated photo.

Des Tibétains nous ont appris qu'une adolescente tibétaine qui avait été sévèrement battue pour avoir protesté seule dans une région sous tension habitée par les Tibétains devra rester 3 ans en prison.

Jigme Dolma, 17 ans, a été condamnée le 25 août pour avoir protesté à Kardze (Ganzi en chinois), province du Sichuan, contre le régime chinois. La nouvelle de la décision de justice chinoise n'a franchi les frontières que le 6 septembre.

“Les détails sur les lieux de sa détention sont toujours inconnus",
nous rapporta un moine tibétain exilé ayant des contact dans la région.

Témoignant sous condition d'anonymat une seconde source d'information précisa qu'il s'agissait de la Court Populaire Intermédiaire de Kardze qui décida de la peine. Ensuite, l'adolescente fut transférée plus loin en Chine (loin des zones tibétaines), mais les responsables du système judiciaire ont refusé de donner le lieu exact.

Les parents de Jigme Dolma ont été autorisés à voir leur fille une seule fois lorsqu'elle était encore à Kardze.

“Elle a été accusée pour ses actions de séparatiste, nous rapporta notre source."

Brochures et Slogans

Jigme Dolma s'était rendue le 24 juin dans le centre de Kardze sans informer ses parents. Depuis un pont situé au niveau d'un carrefour elle avait lancé ses brochures appelant au retour du Dalaï Lama et à la libération des prisonniers politiques. Quand elle arriva dans le centre même de la ville, elle fut maîtrisée, emportée et battue par la police.
Des parents la retrouvèrent à l'hôpital le 28 juin gravement blessée avec un bras dans une attelle.

Un autre membre de la famille de Jigme Dolma était une activiste pro-Tibet : la nonne Traga avait participé aux manifestations de 2008 et fut emprisonnée 1 an et demi pour cette raison.

Traduction France Tibet

Restive Kardze prefecture has been the scene of frequent protests challenging Chinese rule in Tibetan-populated areas.

On Aug. 1, Chinese police detained and beat a monk, Konchog Yarphel, 22, who had shouted slogans in a public park calling for independence for Tibet.

And on July 4, a young Tibetan named Kelsang Tenzin was detained and beaten in front of Kardze county offices after calling for the return of the Dalai Lama and demanding the release of Tibetan political prisoners.

Human rights groups have expressed concern over the increasing number of Tibetan detentions amid 51 self-immolation protests against Chinese rule since February 2009.

Reported by RFA’s Tibetan service. Translated by Karma Dorjee. Written in English by Richard Finney.

Copyright © 1998-2011 Radio Free Asia. All rights reserved.