Le premier site d'actualit? sur le Tibet

www.tibet.fr

08/12/20 | 22 h 46 min par Col Vinayak Bhat (Retd)

PEKIN / LEH ( LADAKH ) : Le grand froid ralentit les activités de l'Armée Populaire chinoise dans l'est du Ladakh.

La base de Rimutang (Photo gracieuseté: Internet chinois / Weibo)

Pangong Tso est partiellement gelé tandis que deux autres lacs sont complètement gelés. C’est la survie pour les plus aptes, dans les conditions au-dessous du zéro Celsius, dans l’est du Ladakh où les armées indiennes et chinoises se retrouvent face à face. Alors que les températures chutent rapidement dans l’est du Ladakh, l’Armée populaire de Libération de la Chine (APL) est confrontée à de nombreux obstacles. Les épreuves sont devenues encore plus grandes pour l’APL, une force sans expérience dans la guerre, encore moins dans la guerre en montagne. Les dernières images satellite de Sentinel indiquent que Pangong Tso est partiellement gelé et que deux autres lacs sont complètement gelés. Cela est inquiétant pour la Chine car elle devra retirer ses bateaux de patrouille du lac Pangong vers la base voisine de Rimutang, récemment modernisée pour les besoins hivernaux. Pris au dépourvu par l’état de préparation de l’Inde en prévision des hivers rigoureux, l’APL a également procédé à l’achat d’urgence de vêtements pour climat extrêmement froid et d’équipement de haute altitude. [caption id="attachment_21048" align="aligncenter" width="720"] Crédits photo: India Today[/caption] L’équipe OSINT de India Today étudie les effets du gel sur la Chine et l’Inde. La dernière image satellite montre le Pangong Tso gelé à travers la ligne de contrôle réel (LAC), du côté tibétain à deux endroits. La première travée gelée est à près de 5 km à l’ouest de la ligne de revendication indienne. Cette travée gelée est très importante en raison de son emplacement stratégique [caption id="attachment_21049" align="aligncenter" width="720"] Crédits photo: India Today[/caption] La marine de la Force terrestre chinoise de l’APL (PLAGF) dispose d’une grande base construite à Rimutang. Le poste a récemment mis à niveau des jetées appropriées en construisant un ascenseur à navires et d’autres installations de soutien pour le stockage hivernal des navires. Certains bateaux de la base navale chinoise PLAGF, principalement situés à Rimutang, ont été déplacés vers Finger 5 et Finger 6 en juin-juillet 2020, comme indiqué précédemment. Des rapports récents suggèrent également que des patrouilleurs de type 928 sont envoyés à Pangong Tso. Tous les bateaux seront désormais inefficaces car tout le lac gèlera lentement, la couche de glace s’épaississant, d’environ presque 30 centimètres (un pied ), à la plupart des endroits. Les images satellites du 30 novembre 2020 suggèrent que les bateaux de Rimutang ne peuvent plus être utilisés pour les patrouilles désormais. [caption id="attachment_21050" align="aligncenter" width="720"] Crédits photo: India Today[/caption] La deuxième étendue de lac gelé est observée à environ 45 km à l’est de Rimutang. Le lac est gelé sur plus de 20 km. Le processus de gel du lac va maintenant s’accélérer, épaississant la couche de glace sur le dessus. Le PLAGF pourra utiliser quelques bateaux à Finger 6 pour patrouiller au cours des prochains jours, mais il devra bientôt les ramener à Rimutang. Par conséquent, amener de nouveaux bateaux à Pangong Tso semble être un exercice futile pour l’APL chinoise. Gel des autres lacs Deux autres lacs dans l’est du Ladakh  sont complètement gelés comme observé sur les dernières images satellite. [caption id="attachment_21051" align="aligncenter" width="720"] Crédits photo: India Today[/caption] Le Chem Tso, au Tibet occupé, est un lac de 20 km x 12 km situé à environ 10 km à l’est de la ligne de revendication indienne. Le Aksai Chin, deuxième lac situé dans l’est du Ladakh occupé, est maintenant complètement gelé, d’une taille d’environ 21 km x 17 km . [caption id="attachment_21052" align="aligncenter" width="720"] Crédits photo: India Today[/caption] Même si ces deux lacs gèlent, les implications seront minimes puisque l’épaisse couche de glace sur le dessus peut même supporter le poids des véhicules. Avantages de l’ armée indienne. Avec une armée bien expérimentée, l’Inde a un net avantage dans la guerre en haute altitude. L’Inde fait face à une autre armée bien entraînée, celle du Pakistan à l’ouest du glacier de Siachen, à plus de 3 620 m (22 000 pieds ),  donc une altitude extrêmement élevée. L’armée indienne a également une grande expérience dans les combats dans les montagnes de Kargil où le terrain est très similaire à  celui de l’ouest du Ladakh. Les troupes indiennes sont pleinement acclimatées, bien entraînées et  hautement expérimentées pour survivre, combattre et gagner des guerres sur la neige. Cependant, l’Inde ne doit pas baisser la garde et maintenir la pression sur l’APL chinoise et son aile navale.  Col Vinayak Bhat (Retd) est consultant pour India Today. Analyste en imagerie satellite, il a servi dans l’armée indienne pendant plus de 33 ans.

LIRE en COMPLEMENT COURRIER INTERNATIONAL du 04/01/2021 : https://www.courrierinternational.com/article/himalaya-entre-linde-et-la-chine-cent-mille-soldats-sur-le-toit-du-monde]]>

+ Vues